L'hiver vient (trop lentement)


Je suis une femme heureuse et pressée de vieillir !

Mon projet d'aller dans les fjords de l'Ouest en juin étant encore très flou, l'angoisse commence à monter: j'ai eu beau m'enfiler les séries islandaises "Meurtre au pied du volcan" et "Trapped", ça ne remplace pas le fait d'avoir les pieds en Islande.




Je veux y retourner !!! Non, je ne suis pas capricieuse, je sais ce que je veux et ce dont j'ai besoin, nuance.

Bref, rien de précis à l'été alors voyons plus loin !


Moi:  "Vous faites quoi au Nouvel-An, les copains ?"

Les copains: "On ne sait pas encore."

(c'est normal, on en sort à peine, hum)

Moi: "Ils tirent des feux d'artifices de malade à Reykjavík le soir du 31 (le vieil argument, j'ai merdoyé). Ça vous dirait de venir vous cailler les mi... euh, de venir avec moi pour les admirer?"

Les copains: "C'est tentant."

(boum boum, boum boum, boum boum, mon petit cœur s'emballe)

Re-moi: "Pis, y a plein de choses à faire, hein ! Partir à la chasse aux aurores boréales, la garantie de faire des bonshommes de neige en décembre, les piscines chauffées à 40°c, des geysers farceurs, des paysages de glace à la Elsa, etc."

Les copains: "Il fait pas trop froid ?"

Moi: "Mais non, pas du tout !" (touss touss)

Les copains: "Non, parce que dans la série "Trapped"..."

Moi: "Mais c'est exagéré cette série !" (re-touss touss)


Moins d'une semaine après cet échange, nous avions nos billets d'avion. J'envisage de me lancer en politique vu mes capacités à faire croire n'importe quoi aux gens.

Pour les fêtes de fin d'année, mes amis (qui vont m'en vouloir à vie) et leurs enfants (!) vont donc passer une semaine sur un caillou perdu au milieu de l'Atlantique-Nord et battu par les vents.

Au programme: des gens qui font la gueule, des engelures, des nuits de 20 heures, de la bouffe de merde et 2 rues piétonnes dans une capitale sans charme. Ça va être nul (billets d'avion non-remboursables).

Vivement que je vieillisse de 10 mois !