Lanzarote, l'autre île noire (part. III)



Lundi 10/08/15

Deuxième jour sur Lanzarote. Les nuages ont laissé la place à un beau ciel bleu.

On s'est mis au diapason de l'île et tout le monde était prêt à 09h30, un exploit.

Toujours pas envie de faire de la route alors on est resté sur la côte nord. Nous avons pris la direction de Charco del Palo en passant par Teguesite. Comme j'aime ces routes désertes, ces villages fantômes et ces paysages d'un autre monde...






Je vous avoue que je ne m'attendais pas à ce que Lanzarote soit aussi brute de décoffrage. On est quand même aux Canaries et toutes les îles de l'archipel espagnol n'ont pas su garder leur authenticité. C'est donc vraiment une belle surprise !

Charco del Palo, c'est un village un peu isolé, coincé entre volcans et falaises. Vous y croiserez plus d'Allemands tout nus que de Canariens.




Un spot de plongée et de snorkeling a été aménagé sur une ancienne coulée de lave. L'endroit n'est pas indiqué. Il se situe à côté d'un bassin d'eau de mer, en descendant par un escalier grossièrement taillé dans la lave.





J'y ai vu quelques poissons, rien d'extraordinaire non plus, mais l'endroit est vraiment sympa et a ce petit côté bab' qui n'est pas pour me déplaire.





Avec la force des vagues qui s'éclatent contre le récif, on pourrait croire qu'y nager n'est pas aisé. Une fois dedans, ça n'est pas plus compliqué que de se baigner dans une piscine à vagues, d'autant qu'un fil d'Ariane est là pour rassurer les moins téméraires. C'est par contre très profond et pas très engageant pour des enfants un peu pétochards.

Les miens font partie de cette catégorie. Je me demande parfois si ce sont les miens. Bref, on a fini la journée à la maison, où ils ont pu se prendre pour Jacques Mayol en toute sécurité...




Lanzarote, l'autre île noire (part. II)


Dimanche 09/08/15

Après une bonne nuit de sommeil, ma première activité a été de m'occuper des chats de la Villa Oasis...et de bloquer sur la vue !

Je n'ai pas rêvé: je suis bien à Lanzarote, l'île la plus septentrionale des Canaries, située à quelques centaines de kilomètres seulement des côtes africaines !


Sur les toits de Nazaret


J'avais promis à mes enfants de ne rien faire en cette première journée de vacances. J'ai tenu une matinée. Non pas que ça ne soit pas sympa de bouquiner au bord de la piscine mais se taper près de 5 heures d'avion pour ça, je ne vois pas trop l'intérêt en fait.

Allez ! Direction l'extrême nord de l'île, vers Orzola !

La route qui y mène ressemble à s'y méprendre à la péninsule de Reykjanes en Islande ! Pour ceux qui connaissent, jugez donc par vous-même:


Malpaís de la Corona


Bon ok, les températures ne sont absolument pas les mêmes, l'indice UV non plus d'ailleurs ! Lanzarote est très ventée et l'on ne se rend pas toujours compte à quel point ça tape (le Maroc est juste en face, hein !).

Je ne me suis pas du tout fiée à l'épaisse couverture nuageuse du jour qui rendait la chaleur douce et agréable: écran total pour tout le monde !

Nous avons passé l'après-midi à Caletón Blanco, plage familiale où l'on se baigne dans une piscine naturelle créée par des rochers de lave et la marée. La beauté mystérieuse des montagnes environnantes est fascinante et fait se terminer la journée sur une bonne note.


Orzola

Caletón Blanco


Pour les initiés à l'Islande, avouez que ça vous fait aussi penser au Blue Lagoon ! ;)



PS: sous le soleil, ça donne ça --->






Lanzarote, l'autre île noire (part. I)



Samedi 08/08/15

Enfin !

Depuis le temps que je rêve de découvrir l'île espagnole de Lanzarote, dont les paysages ne sont pas sans m'évoquer l'Islande, m'y voilà après de longs mois d'attente.

Partie de Paris avec mes hommes à 08h30, je suis arrivée vers 18h00 à Arrecife, après une escale de 5 heures à Madrid. Beaucoup de fatigue et de stress à bord avec les orages mais la récompense fut belle !

Parce que oui, Lanzarote a bien ce petit côté islandais avec ses 300 volcans et re-oui, l'île est sauvage comme j'aime !




J'avais un peu peur du monde à cette époque de l'année mais c'est carrément supportable, tout du moins là où j'avais mon hébergement.

La partie méridionale de l'île étant la plus touristique, j'avais réservé....à l'opposé, dans l'agréable village de Nazaret.


Nazaret


Les villages à Lanzarote, c'est un enchevêtrement de maisons cubiques et blanches. Je trouve que ça leur donne une touche mexicaine, hombre.







Quant à notre location, c'était un rêve !

Dans le pur style canarien, sa terrasse gigantesque, avec piscine privée, offre une vue dégagée sur les volcans et la mer.





L'intérieur est nickel et dispose de tout le nécessaire pour une famille. Vous n'aurez donc aucune mauvaise surprise si vous décidez un jour de louer la maison de Zoe. Il faudra juste penser à nourrir Cleo et Jessica, les gardiennes de la Villa Oasis.




Cleo et Jessica


Les courses faites au Spar de Tahiche, le seul supermarché du coin ouvert jusqu'à 22h00, la soirée s'est vite terminée au lit, non sans un bain de minuit avant pour 2 de mes hommes. Vous n'aurez évidemment aucune photo :)