C'est l'heure du bain !


30, 35, 40°c sont des températures que l'on retrouve fréquemment en Islande. "Tu te fiches de moi ?" diront les plus sceptiques. "Prends ton slip de bain !" répondront les aficionados.

Barboter sous la neige est chose commune en terre de glace. L'attraction touristique phare de l'Islande n'est-elle d'ailleurs pas la station thermale Bláa Lónið ?

Des bus qui déversent constamment des flots de touristes, des employés de toutes nationalités, une salade verte à 3000 couronnes...Nom de Thor ! On est à Disneyland ou quoi ? Si le site en lui-même, entouré de roches volcaniques, est magnifique, celui qui y vient pour décompresser sera peut-être un peu déçu.




Sa petite soeur du nord, Jarðböðin við Mývatn, est bien plus délassante, surtout après avoir joué à saute-volcans toute la journée. Sa vue sur le lac Mývatn et toute la région est imprenable. Un bonheur pour les sens !




Pour se baigner tous les jours et à moindre coût, le plus accessible reste encore la piscine municipale ("sundlaug" en islandais, pour ne pas la louper). Toutes les villes ou presque en sont équipées. Pour quelques couronnes, vous aurez accès à un bassin de natation pour les sportifs, des jeux aquatiques pour les (grands) enfants, des hot pots pour les fainéants et un sauna pour ceux qui aiment se faire suer. Tout ça en extérieur bien entendu - vive la géothermie !

Détail pour les pudiques : c'est le monde des tout-nus dans les vestiaires ! La douche en tenue d'Eve est obligatoire. Un très bon moyen d'en finir avec ses complexes.  




La myrtille sur le skyr (ou la cerise sur le gâteau, pour les non-convertis), c'est quand même de tomber par hasard sur un hot pot aménagé en pleine nature. Ou sur une source d'eau chaude naturelle au milieu de nulle part. Varúð ! Attention ! On vérifie la température avant d'y plonger, histoire de ne pas finir ébouillanté comme un homard des fjords de l'est. La forte odeur de soufre est sans danger pour la santé, juste pour le sex-appeal.




Ces endroits ne sont pas forcément indiqués sur les guides. Sortez des sentiers battus, demandez aux Islandais ou consultez Enjoy Iceland avant le départ !
 
Bonne baignade à tous !

Le premier jour du reste de ta vie



12 juin 2011

Ça y est, le grand moment est arrivé ! Des jours que je prépare les valises, des mois que je prépare le voyage, des années que je fantasme sur un pays dont je ne connais finalement pas grand-chose.

A peine aperçois-je la côte déchiquetée de mon île fantastique par le hublot que les larmes commencent à monter. Ça commence bien. Je ne vais quand même pas passer la semaine à pleurer ?

Atterrir à Keflavík est déjà en soi une expérience à vivre. Tellement intense qu'on pourrait rentrer chez soi de suite en ayant l'impression d'avoir voyagé. Ça serait quand même idiot.

L'endroit est désertique, la terre est grise et les formes étranges de la lave refroidie sur la route qui mène à Reykjavík ne sont pas sans m'évoquer les bubons de la peste. Rien ne semble pouvoir pousser dans cet endroit désolé. Et pourtant, de fiers Vikings s'y sont installés.

C'est ce qui me marquera le plus lors de ma première expérience nordique, cette fureur de vivre dans une nature aussi grandiose qu'hostile.